La mort marchait dans les rues

La mort marchait dans les rues
La mort marchait dans les rues

de Roland C. WAGNER

Les derniers jours de Mai -2

Nadja est morte. Nadja, seul être d’amour dans un univers de haine. Pour Killer, il ne reste que l’errance, dans les rues d’une ville sale qu’enflamme la guerre civile…

Une errance sans but, sans espoir, parmi les derniers spécimens d’une humanité condmanée.

Une errance que surveillent sans relâche les yeux de poudre des junkies.

Un commentaire Ajoutez le votre

Laisser un commentaire