VAN VOGT Alfred E. (1912-2000)

Alfred E. VAN VOGT
Alfred E. VAN VOGT

« J’avais jadis la réputation de mettre dans mes récits tout ce qui me passait par la tête […]. Je pensais que les idées ne s’épuiseraient jamais et seraient toujours disponibles en nombre suffisant »

(A.E. VAN VOGT)

Si l’on considère la SF comme l’art d’explorer des chemins inusités de la science, on peut dire que VAN VOGT y occupe une place de choix. Mais cet auteur d’origine canadienne, longtemps resté l’un des emblèmes du genre auquel il s’est consacré, n’a pas toujours su séparer fiction et réalité ( il était fasciné par exemple par la scientologie…).

Malgré une carrière d’une remarquable longévité, mais marquée par une interruption en forme de gouffre à partir de 1950, VAN VOGT n’a contribué de façon notable à la littérature de SF que pendant une assez brève période, de 1940 à1950 : la plupart de ses œuvres parues en volume au cours des années 50 reprennent des textes publiés antérieurement en revue tandis que celles des années 60 et postérieures ne présentent guère d’intérêt.

Dix ans d’Astounding :

A.E. VAN VOGT fait ses débuts en 1939 dans Astounding et devient très vite l’un des piliers de la revue et l’une des figures principales de ce que l’on appelle l’Âge d’or de la Science Fiction. Fait surprenant, sa première nouvelle de Science Fiction est promise à la gloire. Enrichie au cours des années suivantes, elle finira par aboutir à l’un des plus célèbres romans de l’histoire du genre, La Faune de l’espace. Déjà, on y relève deux des traits dominants de la carrière de VAN VOGT. D’abord, un goût immodéré pour les pseudo-sciences . Ici, le « nexialisme », discipline ayant pur objet de synthétiser les autres sciences. Ensuite, la pratique consistant à fabriquer des romans en cousant des nouvelles (l’expression dont VAN VOGT baptise le produit de cette méthode, fix-up novels, est aujourd’hui communément employée). Mais La Faune de l’espace reste avant tout un catalogue de créatures extraterrestre, décrites au fur et à mesure des rencontres faites par les passagers d’un vaisseau spatial dont le nom, Space Beagle, rend hommage à DARWIN. L’influence de ce roman sur la série cinématographique Alien est évidente.

En 1940, c’est A la poursuite des Slans, qui malgré sa naïveté demeure le prototype de l’histoire du mutant persécuté par les gens « normaux ». Puis vient la série des Armureries (dans la version définitive Les armureries d’Isher et Les fabricants d’armes), œuvre typique avec son intrigue embrouillée, son héros immortel, ses failles logiques, sa morale incertaine mais aussi ses morceaux d’anthologie. Au bout du compte, une lecture assez excitante et sans doute la plus convaincante de VAN VOGT. Mais ce n’est pas terminé. Avant la fin de la décennie 40, il fournira encore à Astounding les textes dont vont être constitués ses deux dernières grandes séries :Le monde des non-A et Les joueurs du non-A puis L’Empire de l’atome et Le sorcier de Linn.

Informations extraites du Guide « La Science-fiction » par Lorris MURAIL, ed.LAROUSSE

Bibliographie

  • Le livre de Ptath (1947 – J’ai Lu 463)
  • La maison éternelle (1950 – Pocket 5011)
  • La faune de l’espace (1951 – J’ai Lu 392)
  • Au delà du néant (1952 – Pocket 5025)
  • Mission stellaire (1952 – Pocket 5009)
  • Créateur d’univers (1953 – J’ai Lu 529)
  • La cité du grand juge (1957 – Denoël PDF 24)
  • La guerre contre le Rull (1959 – J’ai Lu 475)
  • A l’assaut de l’invisible (1959 – Pocket 5005)
  • La bête (1963 – Pocket 5086)
  • Les monstres (1965 – J’ai Lu 1082)
  • A la poursuite des Slans (1968 – J’ai Lu 381)
  • Le Silkie (1969 – J’ai Lu 855)
  • Destination Univers (1969 – J’ai Lu 496)
  • Les enfants de demain (1970 – Pocket 5059)
  • Quête sans fin (1970 – Pocket 5016)
  • Ténèbres sur Diamonda (1972 – J’ai Lu 515)
  • Des lendemains qui scintillent (1973 – J’ai Lu 588)
  • L’homme multiplié (1974 – J’ai Lu 659)
  • Invasion galactique (1977 – J’ai Lu 813)
  • Le colosse anarchique (1977 – J’ai Lu 1172)
  • Rencontre cosmique (1979 – J’ai Lu 975)
  • L’été indien d’une paire de lunette (1979 – J’ai Lu 1057)
  • Au delà du village enchanté (1979 – J’ai Lu 2150)
  • L’horloge temporelle (J’ai Lu 934)

Le cycle des non-A

  1. Le monde des non-A (1948 – J’ai Lu 362)
  2. Les joueurs du non-A (1956 – J’ai Lu 397)
  3. La fin du non-A (1984 – J’ai Lu 1601)

Les fabricants d’armes

  1. Les armureries d’Isher (1951 – J’ai Lu 439)
  2. Les fabricants d’armes (1952 – J’ai Lu 440)

Le cycle de Linn

  1. L’empire de l’atome (1957 – J’ai Lu 418)
  2. Le sorcier de Linn (1962 – J’ai Lu 419)

Un commentaire Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.