Simetierre

Simetierre
Simetierre

En y ressongeant par la suite, Louis situa le début du cauchemar à l’instant où l’on amena à l’infirmerie ce garçon de vingt ans qui était en train de mourir, la cervelle en bouillie et les yeux ouverts…

Ou bien, peut-être, quinze jours plus tôt: ils viennent d’emménager à Ludow, c’était la rentrée des classes, et Ellie avait hâte de leur raconter sa première journée d’école. Louis était allé coucher le bébé au premier étage, et il avait eu cet étrange pressentiment: quelque chose les menaçait. Une force inconnue, terrifiante mais irrésistible…

En fait, Rachel avait raison: ce cimetière d’animaux, à deux pas de la maison, c’était morbide, c’était mauvais pour les enfants.
Pourtant, l’endroit était si beau, si attirant. Une sorte de cercle magique…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.