GAIMAN Neil (1960)

Neil GAIMAN
Neil GAIMAN

Neil Gaiman est né en 1960 en Angleterre.

Durant les années 90, Gaiman a été la star incontestée des comics books aux Etats-Unis, avec sa série désormais culte, Sandman, qui a raflé tous les prix du genre ( et au delà du genre, puisqu’il a obtenu le World Fantasy Award en 1991 pour un épisode de Sandman… depuis le règlement de ce prix a été changé pour qu’un Comic Book ne puisse plus le remporter …)

En fait il a véritablement révolutionné la façon d’écrire un comic, et avec des scénaristes comme Alan Moore, il a montré que le comic book pouvait aborder des thèmes graves et intéresser un plus large public que celui des super héros classiques.

…et il faut noter que Gaiman et Moore, qui ont fait entrer le comic book américain dans l’âge adulte sont britanniques ^_^

Il atteindra des sommets de vente avec la mini-série The High cost of living, consacrée à Death, un personnage secondaire de la série Sandman.

Après quelques nouvelles publiées dans différents recueils, il écrits De bons présages en collaboration avec Terry Pratchett : c’est un pur délire du genre « la Malédiction revue à la sauce des Monty Python ».

En 1996, Neil Gaiman écrit un scénario pour un téléfilm de la BBC, qui se révèlera très décevant au final, vu le faible budget qui a été alloué au effets spéciaux ( la bête immonde sera incarnée à l’écran par … une vache ^__^ ).
Gaiman décide alors de novelliser son scénario, pour présenter sa véritable vision du projet : ça donnera Neverwhere, primé par le prix Julia Verlanger en 1999.
Entre temps, il écrit un épisode pour la série Babylon 5, il traduit pour la langue anglaise le dessin animé de Miyazaki, Princesse Mononoké.

Aujoud’hui, Gaiman vit aux Etats-Unis, et se consacre à l’écriture : Son dernier Roman American gods est acclamé par tous et est devenu un Best Seller.

Bibliographie

  • De bons présages (avec Terry Pratchett) (1990 – J’ai Lu 3892)
  • Neverwhere (1997 – J’ai Lu Millénaires ou J’ai Lu 5613)
  • Miroir et fumées (1998 – Au Diable Vauvert)
  • Stardust (2001 – J’ai Lu Millénaires)
  • American Gods (2002 – Au Diable Vauvert)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.