CLARKE Arthur C. (1917-2008)

Arthur C. CLARKE
Arthur C. CLARKE

Arthur Charles Clarke est né à Minehead, une ville côtière du Somerset, en Angleterre le 16 décembre 1917.

Il s’intéresse très tôt à la science et construit son premier télescope à l’âge de 13 ans.
C’est à l’école qu’il commence à écrire des histoires fantastiques et à lire le magazine Astounding stories et des auteurs tels que H.G.Wells et Juels Verne..
Il déménage à Londres en 1936 où il réussit un concours de l’administration et rejoint aussi la British Interplanetary Society.

De 1941 à 1946, Arthur C.Clarke sert dans la Royal Air Force en tant que technicien et instructeur radar.
Il publie en 1945 sa première nouvelle de science fiction : Rescue Party et un article intitulé Extra-Terrestrial Relays pour Wireless World, prédisant en détail un système de communication satellite en orbite géostationnaire qui pourrait transmettre les ondes radio et télé pour le monde entier. Cette invention lui rapporte de nombreux honneurs.
Aujourd’hui, l’orbite géostationnaire à 42 000 km d’altitude est nommée l’Orbite de Clarke par l’International Astronomical Union.

Après la guerre il retourne à Londres et commence sa carrière prolifique d’écrivain de science-fiction.
En 1973, il écrit Rendez-vous avec Rama, dans lequel une équipe scientifique est envoyée pour explorer un étrange objet cylindrique qui a pénétré notre système solaire.

En 1954, Clarke abandonne un peu l’espace pour la mer. Il commente ainsi son intéret pour l’océan: « Je réalise maintenant que c’est mon intéret pour l’astronautique qui m’a conduit vers l’océan. Les deux impliquent l’exploration bien sûr, mais ce n’est pas l’unique raison. Quand le premier équipement de plongée sous-marine est apparu vers la fin des années 40, j’ai soudainement réalisé qu’il y avait là une façon économique et simple de simuler l’aspect le plus magique du vol spatial: l’apesanteur. »
Il déménage pour Colombo, à Ceylan (aujourd’hui le Sri Lanka), où il démarre une nouvelle carrière combinant la plongée sous-marine et la photographie

Dans les années 60, il collabore avec Stanley Kubrick dans l’élaboration du plus innovant et attendu film de science fiction de l’époque : 2001: L’Odyssée de l’espace, basé sur La sentinelle, une nouvelle écrite par Clarke en 1951.
Un mystérieux monolithe est trouvé sur la surface de la Lune. Il envoie un signal vers Jupiter. Pour résoudre le mystère, des astronaute sont envoyés vers Jupiter avec l’aide de Carl 9000, un super ordinateur.
Avec Carl 9000, Clarke pose le problème suivant: peut-il y avoir une intelligence sans conscience? Après une série d’incidents, un des astronautes, David Bowman, est abandonné tandis que le vaisseau atteint la planète. Il embarque pour la prochaine étape dans le développement de l’humanité…

En 1985, il publie une suite à 2001: 2010: Odyssée deux qui été adapté au cinéma. Plus tard paraissent 2061: Odyssée trois et 3001: l’Odyssée finale.

Parmi les thèmes centraux de l’oeuvre de Arthur C.Clarke, on peut trouver la renaissance spirituelle et le recherche de la place de l’homme dans l’univers.

Retiré depuis 1956 au Sri Lanka, il y a passé le restant de sa vie. L’installation de plongée sous-marine qu’il possédait a été détruite par le tremblement de terre du 26 décembre 2004.

Le 10 septembre 2007, alors qu’il ne peut plus se déplacer autrement qu’en fauteuil roulant à cause des séquelles d’une poliomyélite, il envoie depuis le Sri Lanka un message de félicitations pour le survol par la sonde Cassini du satellite de Saturne Japet4. Cet évènement représente pour lui une référence à son roman 2001 : l’Odyssée de l’espace.

Il meurt à l’hôpital Apollo de Colombo le 19 mars 2008 à 1 h 30 du matin (heure du Sri Lanka – UTC+5:30) d’une attaque cardio-respiratoire.

Bibliographie

  • Les enfants d’Icare (1950 – J’ai lu 799)
  • La cité et les astres (1956 – Folio SF 104)
  • L’étoile (1958 – J’ai lu 966)
  • Le vent venu du soleil (1972 – Pocket 5164)
  • Avant l’Eden (1974 – J’ai lu 830)
  • Terre, planète impériale (1975 – J’ai lu 904)
  • Les fontaines du paradis (1979 – J’ai lu 1304)
  • Chants de la Terre lointaine (1986 – Milady)
  • Et la lumière tue (Pocket 5118)
  • La Terre est un berceau (avec Gentry Lee) (1988 – J’ai lu 3565)
  • Le fantôme venu des profondeurs (1990 – J’ai lu 3511)
  • Le marteau de Dieu (1993 – J’ai lu 3973)
  • 10 sur l’échelle de Richter (avec Mike McQuay) (1996 – J’ai lu 5598)

Le cycle des Odyssées

  1. 2001: L’Odyssée de l’espace (1968 – J’ai lu 349)
  2. 2010: Odyssée deux (1983 – J’ai lu 1721)
  3. 2061: Odyssée trois (1989 – J’ai lu 3075)
  4. 3001: L’odyssée finale (1997 – J’ai lu 5120)

Le cycle de Rama

  1. Rendez-vous avec Rama (1973 – J’ai lu 1047)
  2. Rama II (avec Gentry Lee) (1989 – J’ai lu 3204)
  3. Les jardins de Rama (avec Gentry Lee) (1991 – J’ai lu 3619)
  4. Rama révélé (avec Gentry Lee) (1993 – J’ai lu 3850)

Laisser un commentaire