ARNAUD Georges-Jean (1928)

Georges-Jean ARNAUD
Georges-Jean ARNAUD

Pendant plus de dix ans, ARNAUD a travaillé sur une immense saga : La Compagnie des glaces. Avec soixante-deux volumes, elle totalise pas loin de douze mille pages ! Le thème de départ est simple. A la suite de la désintégration de la Lune, un voile de poussière masque le rayonnement solaire, ce qui engendre sur la Terre une longue période de glaciation. Les populations survivantes subissent alors la loi des grandes compagnies de chemin de fer, dont les réseaux et les stations s’étendent sur toute la surface de la planète.

Chaque roman détaille un aspect de ce monde nouveau, évoquant par exemple la lutte du glaciologue Lien Rag contre la caste toute-puissante des Aiguilleurs, ou la société des hommes roux, seuls à s’être adapter au froid et à pouvoir vivre à l’écart des Réseaux. Progressivement un lent réchauffement se fait sentir, apparaissent d’autres moyens de transport, aériens ou maritimes (dont le fabuleux Iceberg-Ship, navire de glace de 250 000 tonnes).

Quand il entreprend sa série La Compagnie des glaces, en 1980, ARNAUD a déjà une œuvre énorme derrière lui, écrivant dans à peu près tous les domaines de ce qu’on appelle « littérature populaire », mais très peu de SF. Il se sent mal à l’aise vis-à-vis d’un genre qu’il considère comme trop codifié et surtout d’un milieu qu’il juge en proie au sectarisme de petites chapelles.

S’il n’est guère attiré par l’exploration des espaces intersidéraux ou par le folklore extraterrestre, ARNAUD nourrit un « goût persistant pour les cimetières de voitures ou d’épaves ménagères, les entrepôts de machines-outils réformées, les hangars biscornus d’ateliers vétustes, les usines abandonnées » et, surtout, pour les gares, les rails et les locos. « Je finis par admettre que seule la SF m’offrait des territoires infinis et sa générosité totale. »

Après quelque hésitation (désert torride, monde lagunaire ?), il choisit les glaces (« ce que je déteste le plus, le froid, le gel, l’hiver crépusculaire ») et, imprégné par ses souvenirs où se mêlent La Bête humaine et Le Nautilus de Nemo, il passe « des heures à réfléchir aux réseaux multiples, aux voies lentes, à celles prioritaires », traquant « les gravures anciennes de verrières gothiques », rêvant « sur une photographie de la gare de Milan ». Et, dit-il, tout « affluait en une telle abondance que dès le premier bouquin je sus qu’il me faudrait des années pour mettre en place le stock d’images, sans parler de l’intrigue très tortueuse et que je n’avais pu concevoir qu’une fois admis que la SF serait ma tutelle ».

Par son ampleur, La Compagnie des glaces est certainement une œuvre unique dans la SF. La série de G-J ARNAUD est un véritable recueil d’images, de visions fortes et prenantes, de personnages pittoresques. Elle évolue de façon rythmée, les idées bousculant les idées.

Dernièrement ARNAUD a entamé une nouvelle série spin-off de La Compagnie des glaces : Les Chroniques glaciaires. Chaque volume qui la compose peut être lu séparément et raconte la vie de personnages divers à différentes époques de l’ère glacière qui a succédé à la destruction de la Lune.

Bibliographie

La compagnie des glaces (1980 -1992 – FNA)

1 – La compagnie des glaces
2 – Le sanctuaire des glaces
3 – Le peuple des glaces
4 – Le chasseur des glaces

5 – L’enfant des glaces
6 – Les otages des glaces
7 – Le gnome halluciné
8 – La compagnie de la banquise

9 – Le réseau de patagonie
10 – Les voiliers du rail
11 – Les fous du soleil
12 – Network-cancer

13 – Station-fantôme
14 – Les hommes Jonas
15 – Terminus amertume
16 – Les brûleurs de banquise

17 – Le gouffre aux garous
18 – Le dirigeable sacrilège
19 – Liensun
20 – Les éboueurs de la vie éternelle

21 – Les trains cimetières
22 – Les fils de Lien Rag
23 – Voyageuse Yeuse
24 – L’ampoule de cendre

25 – Sun company
26 – Les sibériens
27 – Le clochard ferroviaire
28 – Les wagons mémoire

29 – Mausolée pour une locomotive
30 – Dans le ventre d’une légende
31 – Les échafaudages d’épouvante
32 – Les montagnes affamées

33 – La prodigieuse agonie
34 – On m’appelait Lien Rag
35 – Train spécial pénitentiaire
36 – Les hallucinés de la voie oblique

37 – L’abominable Postulat
38 – Le sang des Ragus
39 – La caste des Aiguilleurs
40 – Les Exilés du Ciel Croûteux

41 – Exode barbare
42 – La chair des étoiles
43 – L’aube cruelle d’un Temps Nouveau
44 – Les canyons du Pacifique

45 – Les vagabonds des brumes
46 – La banquise déchiquetée
47 – Soleil blême
48 – L’huile des morts

49 – Les oubliés de chimère
50 – Les cargos-dirigeables du Soleil
51 – La Guilde des Sanguinaires
52 – La Croix Pirate

53 – Le pays de Djoug
54 – La banquise de bois
55 – Iceberg-Ship
56 – Lacustra City

57 – L’héritage du Bulb
58 – Les millénaires perdus
59 – La guerre du peuple du froid
60 – Les tombeaux de l’Antarctique

61 – La charogne céleste
XX – L’Avenir des dupes
62 – Il était une fois la compagnie des glaces

Chroniques glaciaires

1 – Les rails d’incertitude
2 – Les illuminés
3 – Le sang du monde
4 – Les prédestinés
5 – Les survivants crépusculaires
6 – Sidéral-Léviathan
7 – L’oeil parasite
8 – Planète nomade
9 – Roark
10 – Les Baleines Solinas
11 – La Légende des Hommes-Jonas

La Compagnie des Glaces – Nouvelle Epoque

1 – La ceinture de Feu
2 – Le chenal noir
3 – Le Réseau de l’Eternelle nuit
4 – Les hommes du cauchemar
5 – Les Spectres de l’Altiplano
6 – Les Momies du massacre
7 – L’Ombre du serpent gris

Laisser un commentaire