Les rails d’incertitude

Les Rails d'incertitude
Les Rails d'incertitude

Chroniques glaciaires I

Sadon partageait l’obsession de tous les Chasseurs : pister, traquer, tuer le renne qui permettrait à sa famille-tribu de subsister quelques lunes de plus? Depuis que les glaces avaient envahi le globe, le plongeant dans un perpétuel hiver, la barbarie semblait avoir repris ses droits et désormais, seuls les plus forts, les plus rusés pouvaient espérer survivre. Mais Sadon, lui, avait conservé quelques rudiments de langages.

Parfois, au fond de son igloo puant la peau mal tannée, à la lueur d’une lampe à graisse, il sortait de son vieux sac l’objet étrange que le destin avait un jour placé sur son chemin, le bien le plus précieux qu’il lui eùt jamais été donné de posséder et dont il ne se séparait jamais. Un atlas. C’était un livre fascinant, qui regorgeait de noms à la signification mystérieuse tels que Paris, autoroute ou encore voie ferrée. Des mots que Sadon aimait lire et réciter longuement, comme un litanie, en rêvant de ce monde de bonheur où les hommes avaient chaud et pouvaient se déplacer à l’aide de bruyantes machines.

Mais peut-être n’était-ce qu’une légende ?…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.