La machine à différences

La machine à différence
La machine à différences

Imaginez des ordinateurs en plein XIXsiècle, des ordinateurs composés de roues dentées, de bielles et de leviers, mus par vapeur, des Machines à Différences, imaginées par Charles Babbage, aidé de Lady Ada Byron, la fille de Lord Byron lui-même, oui, le Premier Ministre de Sa Majesté la Reine Victoria.

En 1885, l’Histoire a pris un autre cours. Les industriels se céveloppent avec frénésie. Des transports sous-terrestres sillonnent Londres en proie à la pollution, aux courses automobiles et au chômage technologique.
L’Empire britannique, gouverné par les scientifiques et les industrialistes, est plus soucieux de technologie que d’aventures outre-mer.

Edward Leviathan Mallory, explorateur des terres sauvages d’une Amérique du Nord divisée par les guerres, se voit remettre par Lady Ada un mystérieux paquet de cartes mécanographiques. Dès lors sa vie est en danger.

Avec l’aide inattendue de Sybil Gerard, femme déchue, fille d’un célèbre agitateur qui poussait à la destruction des Machines et mort sur l’échafaud, et de Laurence Oliphant, diplomate ou plutôt espion de la Reine, il va commencer à comprendre quel est le sens de ces cartes.

Un enjeu planétaire, le contrôle de l’Information.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.